Monet, Claude

Claude Monet

 

Claude Oscar Monet (14 novembre 1840 - 5 décembre 1926) est un peintre français lié au mouvement impressionniste.

 

Il est né à Paris le 14 novembre 1840.

Sa famille s'installe au Havre en Normandie l'année de ses cinq ans.

 

En 1861-62, Monet sert dans l'armée en Algérie. Sa tante Lecadre accepte de l'en faire sortir s'il prend des cours d'art à l'université. Il quitte donc l'armée, mais n'aime pas les styles traditionnels de peinture enseignés à l'université.

 

En 1862, il étudie l'art avec Charles Gleyre à Paris, où il rencontre Pierre-Auguste Renoir avec qui il fonde le mouvement impressionniste. Ils ont peint ensemble et ont maintenu une amitié durant toute leur vie.

 

Un de ses modèles, Camille Doncieux, deviendra quelques années plus tard son épouse. Elle lui servit plusieurs fois de modèle, notamment pour Femmes dans le jardin, peint vers la fin des années 1860. Ils aménagent dans une maison à Argenteuil, près de la Seine, après la naissance de leur premier enfant. Ils vivent ensuite à Vétheuil où Camille décède le 5 septembre 1879 ; il l'a peinte sur son lit de mort. Monet s'installe alors définitivement en Normandie près de Vernon (Eure), dans une maison du village de Giverny. Il a exactement 43 ans et n'est encore qu'au milieu de son existence. Il aménage la grande maison, un vaste jardin floral, puis crée le jardin d'eau avec son étang aux nymphéas en 1893, soit dix ans après son emménagement dans la maison. Il lui inspirera quelques-unes de ses toiles les plus connues, les toutes dernières.

 

En 1872, il peint un paysage du Havre : Impression, soleil levant (actuellement au Musée Marmottan à Paris). Cette œuvre fut présentée au public lors de la première exposition impressionniste en 1874. La manifestation n'eut pas le grand succès attendu par les peintres et un grand nombre de comptes-rendus furent assez hostiles, particulièrement celui provenant du critique Louis Leroy du Charivari qui, inspiré du tableau de Monet se servit du mot impression pour se moquer du style des exposants. Lors de la troisième exposition impressionniste, en 1876, les peintres eux-mêmes utilisent ce terme d'impressionnisme pour identifier leur style. Cette première exposition était organisée par un groupe de peintres dont Monet avait prit la tête, la Société anonyme des artistes peintres, sculpteurs et graveurs en réaction contre le "Salon" officiel.

 

En 1884, commence sa longue amitié avec l'écrivain Octave Mirbeau, qui est désormais son chantre attitré et contribua à sa reconnaissance. En 1892, Monet épousa Alice Hoschedé avec qui il avait eu une aventure tandis qu'il était marié à Camille.

 

Durant les années 1880 et 1890, Monet peint une série de peintures de la cathédrale de Rouen, à partir de différents points de vue et à différentes heures du jour. Vingt vues de la cathédrale sont exposées à la galerie de Durand-Ruel en 1895. Il fit également une série de peintures de meules de foin.

 

Lors de son premier déplacement au Royaume-Uni, en 1870, pour fuir la guerre franco-prussienne, il a l'occasion d'admirer les œuvres du peintre britannique Turner (1775-1851) et est impressionné par sa manière de traiter la lumière, notamment dans les œuvres présentant le brouillard de la Tamise. Il rencontre, à cette occasion, le peintre américain Whistler (1834-1903), également influencé par Turner, avec lequel il se lie d'amitié.

 

Ce qu'il voit à Londres l'incite à y revenir plusieurs fois. Lors de séjours de 1899 à 1901, prolongés par son travail en atelier jusqu'en 1904, il peint une autre série de tableaux, près d'une centaine, sur le thème du brouillard de Londres sur la Tamise rubrique Chroniques artistiques. Un de ceux-ci a été vendu 15,8 millions € (21,1 millions de dollars canadiens) (frais compris) en novembre 2004 chez Christie's à New York.

 

Monet aimait particulièrement peindre la nature contrôlée : son propre jardin, ses nymphéas, son étang et son pont, que le passionné des plantes qu'il était avait patiemment aménagés au fil des années. Il a également peint les berges de la Seine. En 1914, Monet commence une nouvelle grande série de peintures de nymphéas, à la suggestion de son ami Georges Clemenceau.

 

À la fin de sa vie, Monet souffrait d'une cataracte qui altéra notablement sa vue. Il fut opéré de l'œil droit dans les difficiles conditions de l'époque. Affecté par les modifications de ses perceptions visuelles consécutives à l'opération, il renonça à toute intervention sur son œil droit. La maladie évoluant, elle eut un impact croissant sur ses derniers tableaux.

 

Claude Monet est décédé le 5 décembre 1926 et est enterré dans le cimetière de l'église de Giverny. Accouru trop tard au chevet du peintre, Clemenceau a insisté pour qu'on ne recouvre pas le cercueil d'un voile noir, en expliquant que cela n'était pas convenable : « Pas de noir pour Monet ! Le noir n'est pas une couleur ! ». Il aurait alors arraché les rideaux aux motifs colorés de la fenêtre pour en recouvrir la dépouille du peintre[[1]].

 

 

Liste de ses principaux tableaux :

 

1858 : Caricature (crayon noir). Musée Albert-André, Bagnols-sur-Cèze.

 

1859 : Camille.

 

1860 : La mère au chapeau.

 

1861 : Un coin du studio.

 

1865 :

 

La Charrette.

Le Chêne, forêt de Fontainebleau.

Plage à Honfleur.

 

1867 :

 

Femmes au jardin.

Terrasse à Sainte-Adresse.

Le Jardin des princesses.

L'Église Saint-Germain l'Auxerrois .

La Jetée du Havre par mauvais temps.

 

1868 :

 

La Pie, Musée d'Orsay, Paris.

Le Déjeuner.

Au bord de l'eau .

Portrait de Bazille , Musée Fabre, Montpellier.

 

1869 :

 

Bain à la Grenouillère, Metropolitan Museum of Art, New York.

La Seine à Bougival le soir.

 

1870 :

 

Plage à Trouville.

Hôtel des Roches Noires, Trouville.

 

1871 :

 

La Liseuse.

La Tamise à Westminster.

 

1872 : Impression soleil levant, Musée Marmottan, Paris.

 

1873 :

 

Le Déjeuner

Le pont du chemin de fer à Argenteuil en vente aux enchères mai 2008.

Les Coquelicots

Carnaval Boulevard des Capucines.

 

1874 :

 

Bateaux quittant le port, Le Havre.

Le Pont d'Argenteuil (gravement endommagé lors de la Nuit Blanche 2007 [[2]].)

 

1875 :

 

Régates à Argenteuil.

Femme à l'ombrelle.

La Promenade.

Train dans la neige.

Femme au métier.

1876 :

 

Le Bateau atelier.

La Japonaise.

 

1877 :

 

La Gare Saint-Lazare.

Cœur au soleil.

 

1878 :

 

La Seine à Vétheuil, Musée Malraux, Le Havre.

La Rue Montorgueil, Musée d'Orsay, Paris.

1880 : Les Falaises des Petites Dalles, Museum of Fine Arts - Boston.

 

1881 : Jardin de l'artiste à Vétheuil.

 

1883 :

 

La Collégiale Notre-Dame Vernon.

L'Arche d'Etretat.

 

1884 :

 

Les Falaises des Petites Dalles, Kreeger Museum - Washington DC.

La Corniche de Monaco.

La Route rouge près de Menton.

Les Villas à Bordighera.

 

1885 :

 

Les Falaises à Etretat.

Étretat, la Manneporte, reflets sur l'eau (Musée des Beaux-Arts de Caen).

 

1886 :

 

Autoportrait.

Belle-Île.

Les Pyramides de Port Coton, Belle-Île-en-Mer.

Les Rochers de Belle-Île.

Rochers à Port-Goulphar, Belle-Île-en-Mer.

Tempête, côte de Belle-Île.

Essai de figure en plein-air : Femme à l'ombrelle tournée vers la droite.

Essai de figure en plein-air : Femme à l'ombrelle tournée vers la gauche.

 

1887 :

 

La Barque, Musée Marmottan Monet, Paris.

Les Champs au printemps, Staatsgalerie (Stuttgart).

 

1890 :

 

Meules, fin de l'été.

Cathédrale de Rouen.

 

1891 :

 

Peupliers longeant l'Epte, Automne.

Meules à Chailly.

Meules, fin de l'été.

 

1892 :

 

La Cathédrale de Rouen. Le portail, temps gris.

La Cathédrale de Rouen. Le portail vu de face.

 

1893 :

 

La Cathédrale de Rouen. Le portail, soleil matinal.

La Cathédrale de Rouen. Le portail et la tour Saint-Romain, plein soleil.

La Cathédrale de Rouen. Le portail et la tour Saint-Romain, effet du matin.

1894 : Cathédrale de Rouen.

 

 

1897 :

 

Les Falaises à Varengeville, Musée Malraux, Le Havre.

Bras de Seine près de Giverny.

 

1898 : Nymphéas, effet du soir.

 

1899 : Nymphéas, harmonie verte.

 

1900 : La grande allée à Giverny, Musée des Beaux-arts, Montréal.

 

1903 :

 

Nymphéas.

Le Parlement de Londres au soleil couchant.

Waterloo Bridge, le soleil dans le brouillard.

1904 : Londres, Le Parlement, trouée de soleil dans le brouillard.

 

 

1905 :

 

Maisons du parlement, Londres, Musée Marmottan Monet, Paris

Les Nénuphars

 

1907 : Still Life with Eggs.

 

1908 :

 

Palace de Mula à Venise.

San Giorgio Maggiore Soleil Couchant à Venise.

 

1910 : Palais des Doges.

 

1913 : Les Arceaux de roses, Giverny vendue aux enchères pour 17,8 millions d'euros en juin 2007.

 



[1] raconté par Sacha Guitry dans Ceux de chez nous.