Auguste RENOIR - Le Bal du Moulin de la Galette (1876)

Publié le par Jean-Yves - PEINTRES - Pierre-Auguste RENOIR Le Bal du Moulin de la Galette 1876

 

Auguste RENOIR

Le Bal du Moulin de la Galette (1876)

 

 

05-Renoir-Le Moulin-de-la-Galette-1876-GDFormat 

 

 

« Le Bal du Moulin de la Galette » est une œuvre les plus populaires de l'école impressionniste. Elle célèbre un monde plein de charme et de joie de vivre, aujourd'hui révolu, celui des bals populaires.

 

Ce tableau est une véritable ode aux dimanches de printemps où artistes, ouvriers et jeunes filles dansaient pendant des heures dans le jardin du « Moulin de la Galette », à Montmartre.

 

L'OEUVRE

D'après Georges Rivière biographe du peintre, le tableau, malgré ses dimensions impressionnantes, a été peint «entièrement sur place». Les amis de Renoir l'avaient aidé à transporter la toile depuis son atelier tout proche. On reconnaît plusieurs d'entre eux parmi les personnages attablés autour de la traditionnelle grenadine : les peintres Franc-Lamy et Norbert Goeneutte, ainsi que Rivière lui-même. Certains danseurs, à l'arrière-plan, empruntent les traits d'autres amis artistes. C'est la première fois que Renoir peint une scène de bal d'une composition aussi élaborée, avec des figures complexes. Les zones d'ombres et de lumière alternent sur les visages et les vêtements des personnages selon la position du soleil

 

LA CRITIQUE

Comme le public, de nombreux critiques furent déconcertés par les formes fluides et les effets de lumière inhabituels qui caractérisent ce tableau. L'un d'eux se moque même des personnages « qui dansent sur le sol pareil à ces nuages qui obscurcissent le ciel un jour d'orage ». Le critique Charles O'Squarr, en revanche, défend avec enthousiasme le chef-d'œuvre de Renoir : « Le peintre a très exactement rendu l'ensemble tapageur et légèrement débraillé de cette guinguette ».

 

L'HISTOIRE

Renoir a peint deux versions presque identiques du « Moulin de la Galette » : celle du Musée d'Orsay et celle de la collection John Hay Whitney. La première fut achetée par Gustave Caillebotte lors de la Troisième Exposition impressionniste, en 1877. À la mort de Caillebotte, l'État français reçut le tableau en legs. Exposé au musée du Luxembourg, il fut transféré au Louvre, puis au Jeu de paume, avant de rejoindre le musée d'Orsay. On peut dire qu'il aura voyagé ce tableau (JY).

 

Pierre-Auguste RENOIR 1841-1919 - Le Bal du Moulin de la Galette - Huile sur toile 131 cm x 175 cm - Signé et daté en bas à droite, "Renoir, 76" - Peint en 1876 - Localisation : Paris, Musée d'Orsay - Expositions : Troisième Exposition impressionniste, Paris 1877, 1985 ; Barcelone, 1917.

 

Un rare pastel préparatoire de la composition est conservé au musée de Belgrade.

05-Renoir-Pastel-le Moulin-de-laGalette-1876-Gd-Format

 

 

 

 

 

Si vous voulez en savoir encore un peu plus sur ce tableau j'avais déjà fait un article sur ce dernier dans la catégorie Comment regarder un tableau ? (2) - RENOIR

 

 

 


 Les articles de la Communauté Peintures vagabondes de Nicole  

Publié dans PEINTRE

Partager cet article

Commenter cet article

martine 28/09/2010 00:23


;-)


Jean-Yves 28/09/2010 13:44



:-))
Jean-Yves



irene 25/09/2010 15:52


j'adore cette spirale
qui enchante les sens
comme j'aime
les beautés que tu captes
bon weck end


Jean-Yves 28/09/2010 13:02



Merci Irène,
Je captes, je captes... Le texte n'est pas de moi.
Bisous
Jean-Yves



lili 24/09/2010 20:20


Je connais très bien ce film, un chef d'oeuvre du cinéma français avec la belle Simone Signoret ! mais il ne s'agit pas du même RENOIR - gros bisous


Jean-Yves 28/09/2010 12:55



On est d'accord !
Gros Bisous
Jean-Yves



martine 24/09/2010 19:48


C'est juste écrit "laisser une commentaire", aucun humour de ma part...
bises


Jean-Yves 27/09/2010 12:29



Merci Martine,
Une faute de ma part, lorsque j'avais changer le texte à l'époque.
J'avais mis "Laisser une trace" et puis j'ai rechanger en "laisser un(e) commentaire".
Bisous et merci à l'oeil de Lynx
Jean-Yves



martine 24/09/2010 14:53


Ma mémoire était bonne ! ;-)

ps : je viens de m'apercevoir que tu avais "féminisé" les commentaires...


Jean-Yves 24/09/2010 17:20



Me voilà rassurée, la mienne est défaillante par contre... sans doute l'ai-je trop sollicité.

Je ne comprend pas ton petit "ps" bien sympathique :-)
Entends-tu par là qu'il n'y a que des dames qui commentent, c'est ça ?  :-))

Jean-Yves