Auguste RENOIR - Les Amoureux (1875)

Publié le par Jean-Yves - PEINTRES - Pierre-Auguste RENOIR Les Amoureux 1875

Auguste RENOIR

Les Amoureux (1875)

 

04-Renoir-Les-Amoureux-1875.jpg

  

 

Dans cette scène intime, Renoir croque avec amusement l'hésitation d'une jeune femme face à son admirateur empressé...

 

 

Après la Première Exposition impressionniste (1874), qui fait scandale, Renoir, Manet, Sisley et Berthe Morisot organisent une vente de leurs œuvres à l'hôtel Drouot. Non seulement cette initiative échoue lamentablement, mais elle provoque un nouveau scandale. Renoir, qui a mis en vente une vingtaine de tableaux, ne touche que 2.161 F[1], moins les rachats et les frais. Mais il ne se décourage pas pour autant et continue à peindre avec la même allégresse, comme si les difficultés et les déceptions le stimulaient.

 

 

L'OEUVRE

Par son cadre et par son thème, cette œuvre légère et gaie rappelle "La Promenade", peinte en 1870. Mais l'artiste adopte ici un format beaucoup plus imposant. La jeune femme serait l'actrice Henriette Henriot, qui a souvent servi de modèle à Renoir à cette époque. L'homme à  ses côtés est probablement le peintre Franc-Lamy, qui figure aussi dans le "Bal du Moulin de la Galette". Cette scène, à priori intime, ne manque pas d'ironie : le jeune homme courtise en effet avec empressement une femme plutôt réticente. Sa moue presque comique suggère un manque évident d'enthousiasme. La palette claire et le cadre printanier confèrent pourtant un aspect léger à la scène. Renoir restitue les taches de lumières sur la robe de la jeune femme avec une série de touches mouchetées. Si les feuillages sont rendus avec délicatesse et minutie, l'herbe est traitée avec un étonnant fondu de couleurs. Au premier plan, le bouquet de fleurs ajoute une touche de jaune et de rouge à gamme étendue de verts.

 

 

LA CRITIQUE

Les critiques mirent du temps à accepter les œuvres de Renoir. En 1878, Théodore duret rendait pourtant déjà hommage au peintre. «Renoir excelle dans le portrait. Non seulement il saisit les traits extérieurs, mais, sur les traits, il fixe le caractère et la manière d'être du modèle. Je doute qu'aucun peintre ait jamais interprété la femme d'une manière plus séduisante», écrit-il.

 

 

L'HISTOIRE 

Acquis par le collectionneur Conrad Pineus, le tableau est déposé en 1921 à la galerie Durand-Ruel. Deux ans plus tard, il est remis au marchand Jos Hessel. Il se trouve aujourd'hui à la Galerie Narodni, à Prague.

 

 

Pierre-Auguste RENOIR 1841-1919 - Les Amoureux - Huile sur toile 175 cm x 130 cm - Signé en bas gauche, "A. Renoir" - Peint vers 1875 - Localisation Prague, Galerie Narodni - Expositions : Paris, 1985 ; Londres, 1985. 

 

 

Le peintre Franc-Lamy était l'un des compagnons préférés de Renoir à l'époque de la rue Cortot. Il figure en bonne place dans "L'Atelier" et, ici, dans "Le Bal du Moulin de la Galette".

04-Renoir-Le_Moulin-de-la-Galette-1875-Extrait-Franc-Lamy.jpg  

 

 


 Les articles de la Communauté La Vitrine du Libraire 

 

 

 


[1] Vers 1850

 

Les salaires moyens pour douze heures de travail étaient

de 3,60 francs pour les hommes,

de 1,50 franc pour les femmes et

de 0,50 franc pour les enfants.

 

1 kilo de pain                                         0,37 franc

1 litre de vin                                          0,80 franc

1 œuf                                                      0,09 franc

Un ¼ de livre de lard                           0,15 franc

1 livre de beurre                    1,77 franc

1 livre de fromage                 7 francs

1 livre de viande de bœuf    0,68 franc

Publié dans PEINTRE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

martine 23/09/2010 14:10


J'aime beaucoup l'expression de la dame...


Jean-Yves 24/09/2010 14:26



Moi aussi, c'est la première fois que je vois un visage aussi drole chez les impressionnistes.
Jean-Yves



lizagrèce 22/09/2010 21:53


Quand on pense qu'une livre de fromage représentait 2 jours de travail pour un homme ...


Jean-Yves 24/09/2010 14:16



Oui ça remet tout de suite les choses en place, avec ce qui est important aujourd'hui.
Jean-Yves



Rem 22/09/2010 11:31


J'ai beaucoup aimé, surtout le (1) c'est quelquechose de se positionner ainsi dans le temps. Bonne journée à toi Rem


Jean-Yves 22/09/2010 19:44



C'est que j'ai fait des recherches, même si j'ai pas trouver exactement ce que je voulais, par manque de temps, ça donne une petite idée.
Merci REM
Bises
Jean-Yves



litteratus 22/09/2010 11:03


Renoir n'a pas trop mal gagné sa vie à cette exposition, si les chiffres savent me parler ...


Jean-Yves 22/09/2010 19:42



Je pense que cela n'a pas été toujours le cas, malheureusement pour lui et les autres.
Si ils voyaient les sommes parfois astronimiques que valent les tableaux aujourd'hui ... Je me demande comment ils réagiraient !
Jean-Yves



canelle56 22/09/2010 10:19


Je me régale , merci à toi
bises


Jean-Yves 22/09/2010 19:40



J'en suis ravi ma Canelle,
Merci d'être là malgré mes absences chez vous pour le moment...
Bises
Jean-Yves