Citation - Chögyam Trungpa (2)

Publié le par Jean-Yves - Chögyam Trungpa (2)








Tout repose en fait sur notre propore crispation.
Nous pourrions nous en prendre à la société, au gouvernement, aux gendarmes ; nous pourrions dire que c'est la faute des inclémences du temps, de la bouffe, des autoroutes, de notre bagnole, de nos fringues.
Nous pourrions essayer de rejeter la responsabilité sur tout ce qu'on peut imaginer.
Mais c'est nous qui ne sommes pas capable de lâcher prise, de nous montrer suffisamment chaleureux et sympathique ; c'est nous le problème..
.
.
.
.
.
Chögyam Trungpa



Publié dans CITATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

alessandra 07/08/2008 14:40

Et ben oui, tout à fait daccord, il faudrait essayer de voir ce qui se passe quand on diminue la tension de l'elastique de notres resistances, limites, peur...car un elastique trop tendu ou bien se casse ou bien on le reçoit sur la figure d'une façon assez violente. Par contre ça suffirait de lacher un petit peu la prise...

Jean-Yves 07/08/2008 15:19



Quel belle Utopie ! Il y a ura toujours un dictateur dans la foule.
JY



Agathe BONNET 02/08/2008 20:36

Je suis une assidue des livres de Trungpa. Je les ai tous lu et , quelle merveille !!J'ai la chance d'habiter en dordogne et d'être proche d'un centre bouddisthe tibétain. Et d'avoir des amis tibétains. Que du bonheur avec eux.Trés belle citation !! Merci de la partager. 

Jean-Yves 04/08/2008 13:00



Bonjour Agathe,
Merci de vous être arrêté chez moi.
Je découvre ces citations au jour le jour.
J'espère le temps de visiter votre blog j'ai vu que vous étiez artiste aussi.
JY



Rem 02/08/2008 11:24

Mais c'est quoi ce foutu bordel ....on dirait qu'il y a de la concurrence entre tes admiratrices....Valérie je l'apprécie, elle est authentique, Cat, connais pas, j'ai du aller chez elle une fois mais cela n'a pas du retenir mon intérêt....Bon, débrouilles toi comme tu peux avec tes nanas

Jean-Yves 04/08/2008 12:49



Oui oui ce sont les alléas des Blog... Ce n'est pas bien grave tout le monde a dit ce qu'il avait à dire et pis c'est tout. C'est oublié.
JY



valérie 02/08/2008 04:42

merci jean yves !j'avoues que , , je t'avais , avec ce com plutôt mis dans une situation pour le moins délicate , mais je pense qu'on ne doit pas se taire si on quelque chose sur le coeur t'as bien fait de laisser tel quel , je suis contente de pouvoir passer l'éponge , je me suis dit que si tu étais timide tu aurais de la peine sans l'exprimer si toi tu veux bien m'accorder de continuer d'être comme je suis (je suis pas un monstre au contraire !!)et pardon pour les pics inspirés par madame colére

Jean-Yves 04/08/2008 12:40



Je suis pour la tolérance ! C'est vrai que cela m'a fait du mal que vous passiez votre colère sur mon Blog, moi qui recherche simplement de la douceur. Mais je passe facilement l'éponge,
j'ai une grande patiente et un grand sens de la diplomatie.
JY



valérie 01/08/2008 01:24

je sais bien que par voix de décret catien , quand hier ton amitié m'était "toute "acquise", à cet heure par voix de  fait de lucidité  affichée et non visualisez par le juris ,je tombe sous le coup de l'arrété selon lequel : pour ménager chévres et choux , faut bailloner et/ ou / blesser les gens comme moi , pas grave c'est pas ça qui va me faire taire , je déteste les injustuices  surtout quand elles consistent à soi-disant  à se faire fiche au garde à vous  !alors je poste exprés ici car ça fait des lustres que j'applique cette connaissance , assez pour ne pas tomber en pamoison ni ds la honte "ho est-ce mal ?"en gros si cat ressent de la hargne  au point de m'en imputer et se prend pour une caravanne (lol) c'est pas grave ce qui l'est par contre c'est de te voir , toi le non violent qui hais le mot haïr , (si t'étais mon ami je pourrais te dire que c'est   et ça t'amuserais ...) qu'en étant pas intervenu aprés son post mesquin , et de surcroit en affichant silence à mes coms depuis tu sonnes un muet raliement sous la banniére décrépie de l'individualisme éhontée qui suinte de cette  cat , dont je supporte les posts depuis des mois , qui nous fait des ronds de jambe pour finir par poster une simple sanguine , qui censure un com tout à fait correct ou je lui rappelles les péres et les conditions sociales de la naissance de l'impressionisme , comme si je l'avais brulée en affichant ce qu'à ce moment je savais tu peux aussi bien virer ce com dans cas autant inventer des robots pour poster à notre place !quand à cette citation , il n'est pas question que , comme les autres ,  que je sombre dans le travers de l'hypocrisie la plus  vaste , sous couvert d'être sympathique et chaleureuse ce n'est pas ma petite personne que je défends c'est le droit de ne pas aimer le vinaigre et le droit de dire " t'as vu y a du vinaigre "bien le bonsoir tu vois là le probléme c'est que tu t'es trop laissé flatté par cat pour faire machine  arriére , ou bien j'aurais la boucler ?!!, s'en ai fait de moi ! fichtre !merci tout de même , ton blog sera resté libre  plus longtemps que j'avais cru ah ! rem elle autait compris , c'est sur tu peux jeter ce com répondre ce que tu pensesrépondre ce qu'il serait de bon ton que tu penses ne pas répondre et laisser cat allumer un feu (pas la peine ça va ^pas prendre !)"se laisser dominer par mille désirs ou être le mître d'un seul" ...

Jean-Yves 04/08/2008 12:22



Oulala, qu'est-ce qui c'est passé !
Tout d'abord je n'étais pas silencieux, j'étais en congé et comme tu le sais je n'ai pas internet ni de PC chez moi.
Je suis sans doute trop naïf, ou je n'ai pas compris quelques chose !?
Ce que j'écris je le pense. Je ne suis pas là pour faire la guerre ni débattre de sujet politique je suis là pour sans doute pour réclamer un peu d'attention que je n'ai pas eu quand j'étais
enfant.
Je ne cherche  pas à ce que l'on me flatte toutes les 5 minutes. J'apprécie les critique positives ou négatives.
Quand je dis que mon amitié t'es toute acquise, ne sont pas des paroles en l'air. Tu me demandais quels genre de poison mentaux. Et bien en voilà un bel exemple. Je n'aime pas ces joutes
verbales. Mais je laisse libre àceux qui le désirs de qire ce qu'il pense de mon travail, plutôt de ma passion.
Je suis réellement triste de devoir me justifier ainsi.
C'est vrai que j'ai tendance à me laisser guidé par mes émotions.
Je cherche juste à ne pas me fouttre en l'air... Ilest plus facile de mourir que de vivre, j'ai choisi, pour le moment de continuer à vivre, c'est pas facile tous les jours. Mais je ne veux pas
passer le temps qui me reste à vivre à faire le gendarme.
Mais comme je le dis toujours les commentaires peuvent être mal nterprétés car c'est comme les SMS il n'y a pas l'intonnation de la voix ou les mimiques du visage qui peuvent nous permettre de
voir si c'est de l'ironie ou autre.
J'espère que vous continuerez à passer me voir malgré tout... Et que l'on va mettre cet épisode aux oubliettes.

"se laisser dominer par mille désirs ou être la maître d'un seul"... Je n'ai pas la solution.
Je recherche juste un peu de reconnaissance et d'attention que je n'ai jamais eu.
JY