Ah si j'étais riche.... Yvan Reborff

Publié le par Jean-Yves - Ah si j'étais riche



Texte faisant partie de l'introduction dans le film

(Seigneur! Tu as mis au monde
beaucoup beaucoup trop de pauvres gens
mais s'il n'y a pas de honte à être pauvre
il n'y a pas de quoi en être fier non plus
Quel mal y aurait-il
si javais une petite petite fortune)

Paroles :

Ah si j'étais riche
diguedadedadedadedadedadedadedaaaah!
ah si j'étais
diguediguedich daydedaydedaydemoi! eh!
adieu la charrette
diguedadedadedadedadedadedadedaaaah!
tous les jour j'ai
diguediguedich daydedaydedaydedaydemoi.

Je bâtirais un vrai palais
montant jusqu'au ciel
sur la place du marché
des murs plantés bien droit
sous un toit doré
un escalier de marbre
un autre tout en bois
l'un pour entrer l'autre pour sortir
et encore un troisième pour la joie

et plein ma cour, des oies
des coqs et des poules
toute la ville m'envirait
car ça piaillerait
ça caquetterait
et chaque coicoicoicoi(bruit de poule) rororo(bruit de cochon)
sonnerait comme un vrai coup de clairon
regardez tous admirez ma maison

Ah si j'étais riche
diguedadedadedadedadedadedadedaaaah!
ah si j'étais
diguediguedich daydedaydedaydemoi! eh!
adieu la charrette
diguedadedadedadedadedadedadedaaaah!
tous les jour j'ai
diguediguedich daydedaydedaydedaydemoi.

je vois d'ici ma Golde belle comme une bourgeoise
(NB : 'Golde' est le prénom de la femme du laitier 'Tevje' dans la comédie musicale)
avec un double menton
nous faisant manger tout ce qui lui plait
je la vois se pavanant avec sa robe à traine
Oh mon dieu! quelle dignité!
même quand elle dispute les valets

Les plus grands bonnets de la ville
me feraient des courbettes
ils me demanderaient conseil
comme à Salomon le sage
s'il vous plait rabbi Tevje
excusez rabbi Tevje
milles problèmes à coller
le grand rabbin boï boï…

que je dise blanc
que je dise noir
il faudra bien me croire
quand tu es riche
tu as toujours raison

si j'étais riche
j'aurais enfin
tout le temps d'aller
prier à la synagogue
assis au 1er rang
où je verrais bien
et je discuterais
la loi avec les anciens
au moins 7 heures par jour
dans la reflexion et dans l'amour

Ah si j'étais riche
diguedadedadedadedadedadedadedaaaah!
tous les jours je
diguediguedoum ah si j'étais riche moi! eh!
adieu la charrette
diguedidedaydedaydedaydeday

Dieu qui fît le ciel et les étoiles
est ce que ça t'aurait donné du mal
de changer ton plan phénoménal
et, et me faire riche, moi

Publié dans MUSIQUES

Commenter cet article

corinne 06/10/2009


recoucou

Je ne demande pas spécialement d'être riche mais si on pouvait simplement arrêter de compter à la fin du mois
Se dire tiens j'ai envie de ça, et  pouvoir se l'acheter sans contrôler ses comptes
ça serait bien !!!!
Enfin si la richesse me tombe dessus, c'est sûr que je ne la refuserai pas

bisous


corinne 06/10/2009


oh penser à Gandhi, un saint-homme mais tu vois c'est un peu comme l'abbé Pierre
jamais personne pour les remplacer

Pas les égaler, non ils ont une propre personnalité bien à eux , on en aurait pourtant bien besoin, des hommes comme Gandhi, faire du peu, du minimum, le plus grand des bonheurs

bisous


corinne 06/10/2009


c'est sûr, de toutes façon le luxe appelle le luxe, et moi j'aime la simplicité
mais question d'argent pas la peine de gegner des mille et des cents, mais suffisant quand même,
et même avec le fric plus t'en as, plus l'état se sert alors à quoi bon


corinne 06/10/2009


non, je n'ai pas vu le film


corinne 06/10/2009


merci pour le lien

c'est étonnant un film de 3 h souvent ils le font au moins en 2 parties

bisou